DAVID DAOUD, ARTISTE PEINTRE

Né à Beyrouth en 1970, David Daoud s’exile très jeune en France. Aujourd’hui, il vit et travaille entre Paris et
Beyrouth. C’est à L’ Ecole National Supérieur des Arts Décoratifs de Paris qu’il parfait sa technique auprès de
son mentor, Charles Auffret, sculpteur de renommé et ancien disciple des élèves de Rodin.

David Daoud est un peintre romantico-expressionniste dont les thèmes de prédilection sont l’exil, le voyage,
l’éloignement, la nostalgie, l’absence et l’éternité. Face à la beauté de la nature, David l’essence qu’il extrait de
sa vision érudite. Il décrit son œuvre faite de « chair et de sang » avec un goût pour reproduire la tragédie
humaine empreinte d’un spleen profond. C’est en grand format que l’artiste s’épanouit ; il peut ainsi
développer les histoires complexes qui l’habitent. Il lie chaque narration à un format précis.

Il fabrique lui-même le matériau de travail composé de pigments naturels, de liants, car il souhaite exprimer ses
sensations avec une base brute dont il maîtrise le processus. « Afin que la narration soit complète, j’ai besoin
de savoir ce qu’il y a dans la peinture et de choisir le format exact pour que mon message reflète mes
émotions », confie-t-il.

Plonger dans l’œuvre picturale de Daoud, c’est revenir aux fondements mêmes de l’art dans ce qu’il a de
primitif. Les grands formats graphiques sont une évocation subliminale de l’art pariétal. Une expression
écorchée jalonnée de bestiaires imaginaires. Les dessins rupestres se fondent dans un mouvement féerique où
flottent les corps, conversent les dames en tunique, tandis que les barques prennent le large.

Les toiles de Daoud reflètent l’atmosphère captée à un moment donné de sa vie, empreinte indélébile.